Vous êtes ici : Accueil > Enseigner avec les médias > Les enjeux de l’Education aux médias et à l’information (EMI) / Par Benoît (...)
    Publié : 4 septembre 2014

    Lettre préface de Monsieur Benoît Hamon, Brochure "Médias & Information, on apprend !" (Août 2014)

    Les enjeux de l’Education aux médias et à l’information (EMI) / Par Benoît Hamon

    Développer les connaissances, les compétences et la culture nécessaires à l’exercice de la citoyenneté dans la société contemporaine de l’information et de la communication, c’est aux termes de la Loi d’orientation et de programmation du 8 juillet 2013, une des missions fondamentales de l’École.

    Certes, le développement de l’autonomie de jugement, de l’esprit critique et de la libre expression étaient déjà inscrits parmi les objectifs premiers de l’École républicaine. Mais aujourd’hui la convergence numérique rend l’information omniprésente, à portée de clic, sous toutes ses formes et sur de multiples supports. Dès lors, chercher l’information, la comprendre et la traiter, la produire soi-même, l’échanger et la publier sur les réseaux constituent un ensemble de compétences indispensables pour vivre et travailler en citoyen libre et responsable dans une société profondément reconfigurée par l’usage de l’Internet et des réseaux. Il y a là un enjeu à la fois social, culturel et économique qui interroge l’ensemble du système éducatif – ses méthodes, ses contenus, son organisation – et constitue un immense défi pour une société démocratique comme la nôtre.

    Les développements qui se préparent sont liés en particulier à l’arrivée de l’Internet des objets, des données massives et des systèmes embarqués. Ils créent une tension entre les droits numériques des citoyens (liberté d’expression, protection de la vie et des données privées) et les intérêts économiques d’un secteur industriel en manque de régulation (surveillance, traçabilité).

    Pour résoudre cette tension, l’éducation aux médias et à l’information est plus que jamais nécessaire. Je souhaite que l’École assume pleinement cette nouvelle responsabilité : mettre tout en œuvre pour que nos enfants, plutôt que des consommateurs béats, livrés aux logiques industrielles et commerciales, deviennent des individus autonomes, créatifs et solidaires. Il faut qu’ils maîtrisent les langages et les nouveaux modes d’expression et d’échange qu’implique l’usage quotidien des outils numériques. Il faut qu’ils produisent leurs propres savoir, de façon collaborative avec leurs camarades, guidés et instruits par leurs enseignants.

    Je veux poser un cadre nouveau pour l’éducation aux médias et à l’information, au niveau des pratiques pédagogiques, de la formation des enseignants, et des ressources que nous mettons à leur disposition.

    La brochure Médias et information, on apprend !, éditée chaque année par le CLEMI, fait partie de ces ressources offertes aux enseignants du premier comme du second degré. Elle propose une variété de thèmes, d’activités et de scénarios pédagogiques, en relation avec les programmes, pour aider les élèves à développer leur autonomie, leur capacité à s’orienter et leur pouvoir d’agir. Son succès auprès des enseignants atteste de ce qu’elle répond à une attente et à un besoin.

    Le CLEMI, acteur du réseau CANOPÉ, connaît une phase profonde de modernisation, entamée en mars dernier, avec la nomination d’une nouvelle directrice scientifique, Madame Divina Frau-Meigs, et d’un nouveau Comité d’Orientation et de Perfectionnement (COP), présidé par Monsieur Didier Mathus. Fort de cette refondation et de son expérience dans le domaine de l’éducation aux médias, le CLEMI doit pouvoir mieux encore contribuer à la réflexion menée sur l’éducation aux et par les médias, en lien avec le Conseil supérieur de l’Audiovisuel. À l’heure des nombreux questionnements sur le numérique et sur l’enseignement de l’informatique, le CLEMI confirmera ainsi sa force de renouveau et de proposition pédagogique face à l’émergence de nouveaux comportements, de nouvelles compétences et de nouveaux enjeux de l’e-démocratie. Voilà l’ambition que j’ai pour lui.

    Benoît Hamon.
    Ministre de l’Éducation nationale
    De l’Enseignement supérieur et de la recherche