Vous êtes ici : Accueil > Enseigner avec les médias
Publié : 10 décembre 2013

Brochure "Médias & information, on apprend ! Édition 2013-2014"

L’Éducation aux médias, un savoir renouvelé

Préface de Madame Becchetti-Bizot

Préface de Madame Catherine Becchetti-Bizot,
Inspecteur général de l’Éducation nationale
Directeur de projet stratégie numérique

L’Éducation aux médias et à l’information (EMI) est désormais dans la loi d’orientation et de programmation. Elle constitue un des axes prioritaires de la refondation de l’École et s’inscrit dans la nouvelle « stratégie numérique » mise en place par le ministre de l’Éducation nationale.

Le système scolaire, bien sûr, ne part pas de rien. Après la presse à l’École, introduite par René Haby dans les années 1970, le Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information, créé par Alain Savary en 1982, a assumé la mission d’apprendre aux élèves une pratique citoyenne des médias : ce qui signifie, à la fois, une lecture critique et distanciée des contenus, et une initiation aux langages, aux formes et à la rhétorique médiatiques pour que les élèves possèdent les moyens d’exprimer librement leur opinion et de produire eux-mêmes de l’information. Mais cet enseignement est resté en quelque sorte « aux frontières » de l’École : il a eu du mal à toucher le cœur du système éducatif. Cela n’a pas empêché que de nombreuses initiatives innovantes se développent sur le terrain, souvent impulsées par des coordonnateurs académiques du CLEMI, mais pas exclusivement. L’Éducation aux médias s’est donc faite de manière inégale sur le territoire, presque militante, sans véritablement pénétrer les enseignements et, surtout, sans qu’une stratégie globale soit visiblement mise en place par les ministères successifs.

Plus récemment, le Socle commun de connaissances a pris en compte cette dimension : d’un côté, par une intégration de compétences relevant de l’éducation à la citoyenneté dans l’ensemble des disciplines, et de l’autre, par l’affirmation de l’importance du savoir s’informer et se documenter comme élément particulier de la compétence 4 validée par le Brevet informatique et Internet, qui sera bientôt réactualisé (tout comme vient d’être rénové le B2i lycée).

Aujourd’hui le déploiement des supports numériques comme moyens généralisés d’accès au savoir et surtout comme instruments d’écriture et de lecture définit l’horizon d’un changement technico-culturel profond qui nous oblige à repenser globalement la notion d’éducation aux médias et qui pose des questions essentielles aux pédagogues face à l’ « inflation informationnelle », à l’explosion et à la diversification des pratiques et des usages du numérique.

Car l’introduction des médias numériques à l’École n’est pas simplement, comme on le dit trop souvent, « une question d’outils ». Ces technologies instrumentent largement nos pratiques d’écriture comme elles conditionnent nos modes de lecture, de réception, de transmission du savoir. À ce titre, elles constituent des « technologies de l’intellect » (Goody), des « supports techniques de l’esprit et de la culture », dont les acteurs de l’éducation ne peuvent ignorer les enjeux et les conséquences du point de vue des contenus des enseignements des nouvelles compétences à développer chez les élèves et des pratiques pédagogiques à mettre en œuvre.

Les jeunes se trouvent, aujourd’hui, plongés dans un environnement numérique complexe, fragmenté, qui détermine leurs pratiques de communication, de production, de réception et de diffusion des contenus, sans qu’ils aient toujours conscience des enjeux et des contraintes qui sont à l’œuvre dans l’usage des nouveaux outils.

Ces profondes transformations qui affectent notre environnement éducatif pourraient constituer une réelle menace pour l’École, si elle ne parvenait pas à assumer les nouvelles responsabilités qui lui incombent, c’est-à-dire à mettre en œuvre les compétences et les connaissances nécessaires à la compréhension et à l’appropriation par les élèves de ces nouveaux instruments.

L’enjeu est de taille : il ne suffit pas de leur faire acquérir des capacités techniques (qu’ils possèdent déjà la plupart du temps) ; il faut aussi développer chez eux l’intelligence de ces outils : leur faire comprendre de quelle manière ils influencent leurs comportements et leur vision du monde ; porter à leur connaissance les règles qui en régissent l’usage et les codes qui leur permettent de se les approprier librement ; leur faire aussi prendre conscience des limites imposées à leur liberté et des contraintes inhérentes à ces supports — la manière dont ils organisent les formes d’expression et délimitent leurs espaces d’initiative, imposent des cadres dont l’origine est masquée sous les interfaces et où peuvent s’exercer toutes les sortes de pouvoir… Ceci pour faire en sorte que les médias ne soient pas des instruments d’aliénation des esprits — susceptibles d’être manipulés par les constructeurs et promoteurs d’usages — mais contribuent véritablement à l’enrichissement et à la formation des jeunes, au développement de leur autonomie et de leur responsabilité.

L’institution scolaire a progressivement pris conscience de ces enjeux, et elle vient de franchir une étape importante. Un cadre de référence va être élaboré pour les enseignants : il définira les objectifs généraux de l’éducation aux médias et à l’information et leur déclinaison concrète sous la forme de séquences pédagogiques proposées aux professeurs des différentes disciplines. En outre, le Conseil supérieur des programmes sera prochainement missionné pour proposer les modalités d’intégration de l’EMI dans les programmes et le Socle commun.

Certes, la question dépasse largement l’École et doit être traitée plus globalement au niveau des politiques nationales (et internationales), en impliquant tous les acteurs concernés, publics et privés (ministère de la Culture, professionnels des médias, parents, partenaires associatifs, etc.), mais c’est bien l’institution scolaire, en tout premier lieu, qui est dispensatrice des compétences et des valeurs qui fondent notre enseignement républicain — le développement de l’esprit critique, le souci de l’intelligence, la mise en place des conditions matérielles et intellectuelles de la libre expression, du droit à l’information et de l’indépendance de la pensée… Si le professeur n’est plus la seule source du savoir, c’est toujours lui qui doit apprendre aux élèves à structurer l’ensemble proliférant d’informations qui assaillent les esprits sur les réseaux, et leur faire comprendre que la connaissance ne peut pas être « une marchandise ordinaire livrée à la logique industrielle et commerciale » (Stiegler), mais qu’elle doit se construire et se structurer dans l’usage bien compris et maîtrisé des supports de transmission des savoirs.

Le CLEMI a un rôle essentiel à jouer pour permettre ces évolutions, en élargissant son champ d’action aux problématiques de l’Internet et des réseaux sociaux. Cette brochure Médias & information, on apprend ! est l’illustration du travail accompli pour faire en sorte de répondre plus efficacement aux nouveaux défis et aux ambitions développées dans le cadre de la stratégie numérique du ministère.

Plus largement, c’est l’ensemble du système éducatif qui doit changer de paradigme. Comme le dit Michel Serres, une nouvelle technologie d’écriture engendre une nouvelle Paideia, c’est-à-dire une façon d’enseigner et d’apprendre, en redistribuant les rôles de tous les acteurs de l’éducation.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie pour les élèves ? On peut au moins retenir trois axes :

— Ils doivent d’abord apprendre à gérer et à traiter le flux permanent d’informations dans lequel il est nécessaire de les guider : développer des stratégies de recherche ; évaluer la pertinence de l’information ; sélectionner les informations ; les traiter, les organiser et les mettre en relation pour construire eux-mêmes des hypothèses et les transformer en connaissances.

— Ils doivent apprendre à produire eux-mêmes de l’information, c’est-à-dire à créer, échanger, participer, « désigner », collaborer à la construction des savoirs, en utilisant les outils technologiques mis à leur disposition. Et ils doivent le faire de manière responsable et consciente : produire du contenu d’information est un moyen très efficace pour comprendre les processus de création médiatique et pour en percevoir les enjeux citoyens et les dérives possibles

— Enfin, ils doivent comprendre les médias numériques dans leur fonctionnement global, pour acquérir la distance critique suffisante, ce qui veut dire comprendre : l’économie des médias, leur organisation, leur système, leurs stratégies ; les processus par lesquels se structure l’information, les langages et les codes qui la sous-tendent, les algorithmes qui la traitent… Bref, avoir les moyens de s’approprier ces langages, de les manipuler pour en faire progressivement les instruments de leur expression et de leur pensée.

Reste une question essentielle, celle de savoir selon quelles modalités peuvent se faire les apprentissages.

Il convient sans doute d’abord de les intégrer à l’enseignement de chaque discipline. L’éducation aux médias n’est pas un enseignement qui vient s’ajouter à l’existant, mais bien une manière de revivifier l’approche pédagogique de chacune des disciplines. Il s’agit notamment de rendre les élèves plus actifs, et de faire évoluer l’organisation des séquences d’enseignement — en dégageant, par exemple, des temps dédiés pour des projets pluridisciplinaires et pour des activités numériques destinées à favoriser l’autonomie des élèves.

Enfin, il s’agit d’encourager les pratiques collaboratives, tant celles des élèves que celles des enseignants, ainsi que la prise de responsabilité, pour apprendre à s’informer, publier, échanger sur la Toile et les réseaux sociaux.

Une approche humaniste et non techniciste des médias numériques est donc possible  : elle nécessite que nous gardions au premier plan la formation de l’individu, et que nous repensions la pédagogie dans le sens du développement de l’enfant et du citoyen.

CATHERINE BECCHETTI-BIZOT

Articles

  • Des ressources, des idées pour travailler l’Éducation aux médias d’information... - 6 octobre

    Quelles sont les ressources mises à la disposition des enseignants par le Clemi national ? Il suffit de se rendre sur le site, dans sa nouvelle version, pour les trouver :
    Une veille documentaire pour les praticiens des réseaux sociaux, tels Fabebook ou Twitter :
    http://www.clemi.fr/fr/ressources.html
    Des vidéos projetables en CDI ou salle polyvalente, permettant des réflexions, des débats :
    http://www.clemi.fr/fr/ressources.html
    Des ressources pédagogiques sous formes de fiches, de (...)

  • Marie Dorigny - 27 avril

    6e Rendez-vous du Havre avec une photojournaliste Invitée : Marie Dorigny
    ACTION PÉDAGOGIQUE EXPOSITION “ GRANDEUR NATURE Galerie Créapolis, Le Havre
    Marie Dorigny était l’invitée des 6e Rendez-vous du Havre avec une photojournaliste, qui ont eu lieu du 27 février au 14 avril.
    En amont des Rendez-vous du Havre, d’octobre à avril, Marie Dorigny a animé une résidence de journaliste en milieu scolaire au collège Lucie Aubrac d’Isneauville, près de Rouen.
    Du 02 au 13 mai 2017, la galerie Créapolis au (...)

  • D’où vient l’info ? - 5 février

    Le thème 2017 de la 28e Semaine de la presse et des médias dans l’école est la question : D’où vient l’info ? Les journalistes n’ont pas l’info infuse. Ils doivent la chercher et cette recherche n’est guerre facile car les audiences mondialisées et massifiées sont des ogres affamés malgré leur infobésité... Le risque pour les professionnels des médias est de leur en donner toujours plus, au mépris de l’enquête et du recoupement.
    1/LA DIFFICILE RECHERCHE DES SOURCES
    D’après Jean-Marie CHARON, sociologue des (...)

  • Plan national de formation 9-10-11 janvier 2017 - 17 janvier

    Le Plan national de formation (PNF) des 9-10-11 janvier s’est tenu à Lyon. Le Clemi y a participé. Voici un compte rendu, parcellaire issu des contributions.
    Deux heures de plus En l’espace de quatre ans, entre 2012 et 2016, les 1-6 ans et les 13-19 ans ont passé deux heures de plus par semaine à consulter des sites internet. Il est question, dans ce compte rendu, de « supports digitaux » adoptés et manipulés par les enfants ou adolescents « millenials »
    Déclinaison d’écrans Les supports « digitaux (...)

  • Journaliste d’agence de presse - Juin 2016

    L’agencier
    Le journaliste travaille dans un cadre complexe : politique, économique, social et il obéit à une déontologie. L’agencier (le journaliste d’une agence de presse) obéit aux mêmes règles.
    Mais il travaille le plus possible « en temps réel », restituant l’actualité 24 heures sur 24, en s’appuyant « sur des techniques toujours en évolution ». Il possède des techniques et genres rédactionnels spécifiques. A l’heure d’Internet, il n’est pas le seul à chercher l’information de première main, mais il s’en (...)

  • Les Unes des quotidiens - Mai 2016

    Daniel Salles, Olivier Dufaut, Sceren CNDP – CLEMI, janvier 2010.
    La Une reconnaissable
    Le rôle principal des Unes des journaux et magazines dans les kiosques est de les rendre reconnaissables et d’ « annoncer et mettre en valeur tous les contenus essentiels ». Les Unes sont « les carrefours de tous les enjeux de la presse ».
    On parle de presse bien évidemment pour ce qui est imprimé, même si couramment on emploie également le terme presse pour ce qui relève de l’Internet. Beaucoup de journaux et (...)

  • T’as tout compris ! Un magazine où les élèves réfléchissent sur les médias et produisent de l’information - Avril 2016

    CLEMI : Jean-Baptiste, comment cette aventure entre télévision (France 4, T’as tout compris !) et monde de l’éducation est née ?
    Jean-Baptiste Diebold : L’émission est une idée de la chaîne elle-même. Avant même les débats sur l’éducation aux médias, à l’école, nés à l’époque de l’attentat contre Charlie hebdo, France 4 a souhaité créer un programme qui permette à des collégiens de parler de leur rapport aux médias et de débattre sur le flot d’images qu’ils voient passer sur leurs écrans. Par la suite, un (...)

  • Le concours de journaux scolaires et lycéens - Mars 2016

    Le concours de journaux scolaires et lycéens lancé par le Clemi académique est ouvert depuis janvier dernier. La date limite d’envoi des bulletins d’inscription ainsi que des journaux est le 30 avril, inclus (voir l’article précédent, ci-dessous). Cela va vite arriver ! Ne ratez pas le coche.
    Les journaux papiers sont bien sûr les bienvenus, mais les rédactions souhaitant créer un journal numérique, un blog, sont invitées à le faire.
    La rédaction d’un journal papier ou numérique est une chance pour (...)

  • Association internationale des études et des recherches en information - Septembre 2015

    Il y a dix ans, j’ai eu l’honneur de m’exprimer à la tribune de l’O.N.U, en clôture du SMSI (Sommet mondial sur la société de l’information), à Tunis. J’ai fait alors une promesse : la société civile (et surtout les éducateurs et les chercheurs que je représente) suivra le processus SMSI ; elle y participera activement et elle demandera des comptes aux gouvernements et aux entreprises en ce qui concerne les jeunes et leur éducation. Promesse tenue ! Et je suis ravie d’avoir de nouveau l’occasion de (...)

  • Paris Normandie versus Ouest France - Septembre 2015

    [Source : article d’Hervé Debruyne, dans In/Off, n° 2, juin 2015, revue du Club de la presse et de la communication de Haute-Normandie (Président Thierry Delacourt).]
    Qu’est-ce qui se trame dans l’ombre ? Qui se trame sans que le grand public ne l’imagine ? Est-ce la guerre des journaux qui est lancée ?
    Avant la réunification annoncée des deux Normandies, les deux grands quotidiens régionaux « se retrouvent en contact. Pour le meilleur ou le pire ».
    Paris Normandie / Ouest-France : David et (...)

  • Éducation aux médias et à l’information - Janvier 2015

    Préface de Catherine Becchetti-Bizot, inspectrice générale de l’Éducation nationale et directrice du projet stratégie numérique.
    L’éducation aux médias et à l’information est désormais inscrite dans les textes officiels, comme « axe fort », selon la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation.
    La « refondation de l’école » s’inscrit dans le contexte d’une société de l’information et de la communication.
    L’article 4 est clair : « [la finalité du système éducatif est de] développer les connaissances, (...)

  • Education aux médias et à l’information - Janvier 2015

    Deuxième partie
    I- « La […] responsabilité de l’école »
    Sophie Jehal, maître de conférence en sciences de l’information et de la communication – Université Paris VIII, chercheuse au CEMTI
    Constats
    Bien que les « démarches d’éducation aux médias » datent des années 1980, l’école n’a pas pris la mesure de l’impact médiatique sur les jeunes. L’ « accès à la culture » se fait pour eux « massivement par les médias électroniques » Les jeunes de 11 à 14 ans passent 50 minutes devant l’ordinateur, mais il faut compter (...)

  • Comment dessiner après Charlie ? - Janvier 2015

    Charlie mal en point, avant l’attentat
    La brutalité soudaine de l’événement ne doit pas cacher une réalité plus triviale : Charlie Hebdo était déjà condamné par la loi d’airain de l’économie, et, faute d’un nombre suffisant de lecteurs, le journal endetté, affaibli et asphyxié, perdait chaque semaine de sa rentabilité.
    Certes, la notoriété soudaine et le soutien massif de l’opinion ont changé la donne, on ne peut que s’en féliciter, mais le fond du problème reste posé : La crise de la presse en général et de (...)

  • Charlie Hebdo - Janvier 2015

    Déclaration de la direction du CLEMI national
    L’attentat commis contre Charlie Hebdo est une attaque contre la liberté d’expression et de publication.
    Les journalistes assassinés apportaient leur contribution régulière aux actions du Ministère de l’éducation nationale et du CLEMI, dans sa mission d’éducation aux médias et à l’information.
    Plus que jamais, l’éducation des jeunes aux médias et à l’information s’impose comme un enseignement au pluralisme, à la liberté d’opinion et au respect du débat (...)

  • La Revue de presse des journaux scolaires et lycéens - Décembre 2014

    Vos élèves écrivent ? Déposez !
    Votre établissement dispose d’un journal scolaire. Vous le trouvez plus ou moins bon, ce qui fait que vous ne l’inscrivez pas au concours "Médiatiks Rouen"... mais que vous l’envoyez tout de même au Clemi national pour son dépôt légal. Histoire que vos élèves n’aient pas travaillé pour rien. Les spécialistes nationaux du dépôt ne se contentent pas alors de le recevoir, de l’étiqueter et de le ranger scrupuleusement sur les étagères. Ils le lisent. Ils lui donnent vie en y (...)

  • Lettre préface de Divina Frau-Meigs et de Jean-Marc Merriaux / Brochure Médias & Information, on apprend ! - Novembre 2014

    A travers le numérique, ce sont tous les médias qui sont interrogés et, de fait, la place croissante de l’information dans la société. L’éducation aux médias et à l’information est aujourd’hui l’un des leviers essentiels de la Refondation de l’école. Sa sanctuarisation par la loi signe une prise de conscience aiguë de la nécessité de développer les capacités des élèves à poser un regard critique sur tous les médias et moyens d’information, numériques comme prénumériques Savoir interpréter et valoriser le contenu (...)

  • L’Education aux médias, un savoir renouvelé - Novembre 2014

    L’EMI doit s’inscrire dans la « stratégie numérique »
    L’éducation aux médias et à l’information (EMI) est désormais inscrite dans la loi d’orientation et de programmation. Elle constitue un des axes prioritaires de la Refondation de l’école et s’inscrit dans la nouvelle « stratégie numérique » mise en place par le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
    René Haby fait entrer les médias… mais ils restent « aux frontières »
    Le système scolaire, bien sûr, ne part pas de (...)

  • Les Journalistes, monographie de la presse parisienne d’ Honoré de Balzac - Octobre 2014

    1 / AUTO-INTERVIEW DE RAPHAËL SORIN (EDITEUR ET CRITIQUE LITTERAIRE)
    Pourriture destructrice des titres
    « Presse pourrie. ― La fin de France-Soir ? ― Elle en annonce d’autres. Normal la toile va tout avaler. ― Et ça vous chagrine ? ― […] Non, parce que la presse pourrie doit crever. ― Vous avez été journaliste ? ― Plutôt et pas qu’un peu […] au Monde des livres […] au Matin de Paris […] dans l’Express, Les nouvelles littéraires, Globe […] à Libération. ― […] votre jugement sur la presse […] Et sur (...)

  • Les enjeux de l’Education aux médias et à l’information (EMI) / Par Benoît Hamon - Septembre 2014

    Développer les connaissances, les compétences et la culture nécessaires à l’exercice de la citoyenneté dans la société contemporaine de l’information et de la communication, c’est aux termes de la Loi d’orientation et de programmation du 8 juillet 2013, une des missions fondamentales de l’École.
    Certes, le développement de l’autonomie de jugement, de l’esprit critique et de la libre expression étaient déjà inscrits parmi les objectifs premiers de l’École républicaine. Mais aujourd’hui la convergence (...)

  • Un projet pour… … se servir de l’actualité en classe - Septembre 2014

    Préambule
    Selon l’auteur, les démarches didactiques traditionnelles fonctionnent ainsi. Un maître choisit : une notion ; il se définit des objectifs ; il élabore une progression, débouchant sur des activités. Enfin, il évalue les acquis : « et l’élève n’existe pas ! » L’auteur pose alors la question : n’y a-t-il pas risque d’ « enseigner l’obéissance et la dépendance ? »
    Quelle est l’erreur commise, selon lui ? : « oubli[er] que seul l’élève peut apprendre […] chaque élève doit SE construire SES propres (...)

  • L’Education aux médias - Septembre 2014

    Grünwald ou l’hominisation de l’individu
    Selon l’auteur, c’est depuis le « symposium de Grünwald, en Allemagne, il y a plus de vingt-cinq ans » que l’éducation aux médias est devenue « un véritable sujet d’intérêt ». Au niveau international, il est apparu nécessaire de comparer des expériences et de « partager des interrogations ». De quoi le symposium traitait-il ? De « pratiques qui se veulent éducatives, non seulement dans le processus d’hominisation et d’émancipation des individus, mais également dans le (...)

  • Faire son journal au lycée et au collège - Décembre 2013

    Par Odile Chenevez, Pascal Famery, Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI), Victoires Editions, 2005
    L’avant-propos informe que le CLEMI a un rôle de dépositaire pédagogique officiel de la presse scolaire (écoles, collèges, lycées) et a un double objectif dans cet ouvrage : d’une part « faire connaître les droits et devoirs inhérents au fait de s’exprimer pour être lu », d’autre part « aider à la conception et à la réalisation pratique d’un journal ».
    ET SI ON FAISAIT UN (...)

  • Le journalisme dans Bel-Ami - Novembre 2013

    Maupassant, dans Bel-Ami, roman d’apprentissage d’un jeune Normand monté à Paris, évoque le journalisme, en puisant dans ses propres souvenirs de chroniqueur.
    Les aspects journalistiques du roman peuvent être étudiés, dans le cadre d’une séquence pédagogique consacrée à l’éducation aux médias. On peut établir un parallèle entre la presse papier du XIXe siècle, telle qu’elle est présentée par le roman, et la presse actuelle.
    LE JOURNALISME DANS BEL-AMI
    PREMIÈRE PARTIE - (...)

  • Maupassant chroniqueur et journaliste - Novembre 2013

    MAUPASSANT A ÉTÉ UN BRILLANT CHRONIQUEUR, AUTANT DIRE UN JOURNALISTE, AVANT DE PASSER À LA LITTÉRATURE ET DE DEVENIR LE ROMANCIER, CONTEUR, NOUVELLISTE QUE L’ON CONNAIT. CE N’EST PAS UN JUGEMENT, C’EST UNE RÉALITÉ. C’EST PAR LA VIVACITÉ DE LA PHRASE, LA CONCISION DU JOURNALISTE QUE L’ŒUVRE A PU SE CONSTRUIRE ET ABOUTIR A UNE AISANCE, UNE LIMPIDITÉ EXCEPTIONNELLES
    Politiciennes , Gil Blas, 10 novembre 1881
    Selon Maupassant la « femme a un esprit souple » qui s’adapte à la politique, mais pas aux « arts (...)

  • Le journalisme dans Bel-Ami - Novembre 2013

    DEUXIÈME PARTIE -
    L’édition utilisée est celle de La Pléiade, établie par Louis Forestier, Gallimard, 1987
    Maupassant, dans Bel-Ami, roman d’apprentissage d’un jeune Normand monté à Paris, évoque le journalisme, en puisant dans ses propres souvenirs de chroniqueur. Les aspects journalistiques du roman peuvent être étudiés, dans le cadre d’une séquence pédagogique consacrée à l’éducation aux médias. On peut établir un parallèle entre la presse papier du XIXe siècle, telle qu’elle est présentée par le roman, (...)

  • Maupassant chroniqueur et journaliste - Novembre 2013

    CAUSERIE TRISTE, CHRONIQUE VII / LE GAULOIS, 25 FÉVRIER / In MAUPASSANT JOURNALISTE ET CHRONIQUEUR, Gérard Delaisement, Albin Michel, 1956
    Dans cette chronique sur le carnaval, ce dernier n’est qu’un prétexte pour développer une pensée sur la mort, l’un des thèmes centraux de l’œuvre de Maupassant. Le journaliste accroche le lecteur par la promesse d’un sujet léger, mais lorsqu’il est ferré, Maupassant l’entraîne où il veut, dans une réflexion métaphysique sur la Faucheuse et vers des fins dernières peu (...)

  • Qu’est-ce que le CLEMI ? - Février 2013

    Le CLEMI est chargé depuis 1983 de favoriser l’éducation aux médias dans l’ensemble du système éducatif français. Il a un siège social parisien et il se décline en coordinations académiques.
    Sa mission consiste à sensibiliser les élèves à la pratique réfléchie, distanciée, autonome et citoyenne de l’information, à lire mais aussi à écrire soi-même. Qu’est-ce que cela veut bien dire ? Vœux pieux, formules, mode ? Non, l’élève doit être capable de faire le tri dans le flot de faits et d’idées qui lui est soumis (...)

  • L’Education aux médias, une nécessité - Juin 2012

    L’année scolaire 2012-2013 va commencer, les équipes pédagogiques, après des vacances qui ressourcent, cherchent des actions à mener. Pourquoi ne pas passer à l’EAM (l’Éducation aux médias) ? Dans les disciplines, en des applications transversales : IDD, TPE, projets d’établissement.
    L’Éducation aux médias peut aisément servir de base aux IDD, aux TPE, aux projets d’établissement. La pratique des médias (analyse, compréhension mais aussi production par soi-même) n’est pas une discipline en soi mais un moyen (...)

  • Des partenaires naturels de l’EAM - Décembre 2011

    De la base documentaire aux idées solides
    Mesdames et Messieurs les professeurs documentalistes, le CLEMI vous considère comme le partenaire nodal de toutes ses actions et formations. Votre maîtrise de ressources documentaires riches, sur tous supports, votre connaissance des techniques et des logiques TICE auxquelles vous initiez les jeunes font de vous les personnes références des établissements en matière d’éducation aux médias (EAM).
    Faites savoir toutes les possibilités pédagogiques (...)

  • Eduquer aux médias - Janvier 2011

    Une nouvelle matière, une nouvelle méthode de travail ? Tendre la main à l’élève, c’est-à-dire savoir quel objet technique fournisseur de données multiples il manipule, apprendre à manipuler soi-même et se saisir des contenus pour faire réfléchir.
    Eduquer aux médias ?
    Pourquoi ? Une nouvelle lubie pédagogique ?
    Non, la mise en place du socle commun et la sortie de référentiels de compétences font de l’éducation aux médias une nécessité dans le cursus des élèves et dans la pratique de leurs professeurs. (...)

  • 4e Rendez-vous avec un photojournaliste - Janvier 2015

    Voici, après l’article général sur « Le 4e Rendez-vous avec un photojournaliste : Olivier Jobard, 2015"...
    ... Deux interviews :
    1 /// L’interview de Jean-François Berville (Deux-Tiers) , commissaire de l’exposition 2 /// L’interview de Mathilde Lepoulain, BU du Havre.
    Ils évoquent leur démarche muséographique et réfléchissent sur la place du photojournalisme dans la presse.
    1 -INTERVIEW DE JEAN-FRANÇOIS BERVILLE
    Jean-François Berville, en quelques mots, qu’est-ce que Le 4e rendez-vous avec un (...)

  • 4e Rendez-vous avec un photojournaliste 16 mars / 24 avril 2015 - Janvier 2015

    Informations générales sur le 4e Rendez-vous 2015
    FAIRE DÉCOUVRIR AUX ENSEIGNANTS ET À LEURS ÉLÈVES CE QU’EST LE PHOTOJOURNALISME
    Le programme complet sera disponible prochainement sur :
    (Liens non activables. Les reporter sur un moteur de recherche)
    www.facebook.com/DeuxTiers www.facebook.com/BUduHavre http://bu.univ-lehavre.fr)
    Chaque année depuis 2012, la Bibliothèque universitaire du Havre, Deux Tiers et la galerie Créapolis proposent un rendez-vous avec un grand nom du photojournalisme. (...)

  • 6e RENDEZ-VOUS AVEC UN/ E PHOTOJOURNALISTE - 3 février

    MARIE DORIGNY est l’invitée de la sixième édition des Rendez-vous du Havre avec une photojournaliste.
    RAPPEL : LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE PRÉSENTATION AURA LIEU JEUDI PROCHAIN, LE 2 FÉVRIER À 10 : 00 À LA BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DU HAVRE.
    Ne manquez pas d’accéder au magnifique dossier de presse joint en document. Il donne une idée de la qualité des oeuvres de Marie Dorigny
    Après une première carrière de rédactrice, Marie Dorigny a rejoint le monde de la photographie en décembre 1989, à l’occasion de (...)

  • 6e Rendez-vous avec une photojournaliste - 8 janvier

    Dans le cadre du 6e Rendez-vous avec un photojournaliste au Havre, du 27 février au 14 avril 2017, la Bibliothèque universitaire accueille une exposition de photographies de Marie Dorigny, rassemblées sous le titre « Main basse sur la terre ».
    Depuis l’an 2000, plus de 200 millions d’hectares de terres arables ont été accaparés par des investisseurs internationaux, principalement dans les pays dits en voie de développement. Pour trois raisons principales : le souci de sécurité alimentaire de pays en (...)